VINEUIL SPORTS BASKET

première interview

☀️🌴 Cacheux Story 🌴☀️
Une fois par mois, nous irons à la rencontre de la famille Cacheux, qui était extrêmement impliquée dans la vie du club ces dernières années et qui a décidé de tenter l’aventure de la vie sur l’île de la Réunion.
Salut à tout les 5, on espère que tout va bien pour vous. Pouvez-vous nous raconter votre installation à la Réunion ?
« Cela fait maintenant 3 mois que nous avons débarqué sur l’île et nous commençons à prendre nos marques. La plus grande difficulté, à notre arrivée, a été de trouver une maison à louer. Dès notre départ de métropole, nous avions trouvé une maison meublée pour un mois seulement, le temps que nos affaires arrivent avec le container (encore merci aux déménageurs qui nous ont aidé à le charger… aucune casse à l’arrivée 😊). Nous avons finalement trouvé une maison et pu faire l’inscription des enfants dans leur école respective (le jeudi et le vendredi juste avant la rentrée… on était large 😊). Les enfants ont donc repris le chemin de l’école mi-août. Ce fut un peu compliqué au départ, le temps de se faire de nouveaux amis et surtout de s’habituer aux règles locales (tenue correcte exigée en short et savates toute l’année). Nous avons maintenant un emploi du temps assez régulier de semaine en semaine. La seule différence réside dans le fait que nous côtoyons océan et montagne tous les jours sous le soleil indien et que nous avons l’impression d’être en vacances tous les vendredis soirs 😊. »
Niveau basket, comment ça se passe ?
« C’est un peu plus compliqué au grand désespoir des garçons... La Covid 19 étant passée par là, les sports collectifs sont toujours au point mort sur l’île donc les gars n’ont pas pu reprendre l’entrainement et nous n’avons pas encore pu nous investir dans notre nouveau club. Le club est choisi (St Pierre Basket Ball), les inscriptions sont faites. Nous attendons donc le top départ. En compensation, les garçons foulent les playgrounds pour ne pas perdre la main et goutent au basket réunionnais. Nos week-ends restent cependant bien chargés avec des randonnées magnifiques dans toute l’île. »
« Sinon, nous continuons à suivre les résultats de notre club préféré et nous ne manquons pas de trinquer (sans la tireuse 😉) pour chaque victoire de l’équipe première même lorsque nous sommes au milieu du cirque de Cilaos (voir photo). »
« Bonjour Créole à tous les basketteurs du VSB. »
Merci pour ces réponses, on se retrouve le mois prochain pour une deuxième interview.
 

deuxième interview

☀️🌴 Cacheux Story 🌴☀️
Une fois par mois, nous allons à la rencontre de la famille Cacheux, qui était extrêmement impliquée dans la vie du club ces dernières années et qui a décidé de tenter l’aventure de la vie sur l’île de la Réunion. Deuxième opus dans notre série.
Coucou à toute la famille. Alors racontez-nous comment se passe la vie à la Réunion, alors que nous sommes confinés en métropole ?
« Nous avons maintenant pris nos repères et tout se passe bien. Nous avons la chance de ne pas être confinés à la Réunion, enfin pour le moment… donc nous essayons de sortir au maximum car nous mesurons la chance que nous avons de pouvoir encore nous déplacer le week-end. La vie sociale est également bouleversée sur l'île par la Covid (regroupement maximum de 6 personnes) donc nous profitons de nos week-ends pour arpenter tous les beaux chemins réunionnais. »
Le basket n’avait toujours pas repris chez vous en octobre, c’est toujours le cas ?
« Les entrainements ont repris la premières semaine des vacances donc les garçons sont contents mais les effectifs sont plutôt réduits (entrainement à 6 ou 7 pour l'instant). L’intensité des entrainements est moins importante qu’à Vineuil (Ben leur manque 😊). Ils goûtent également au plaisir de s’entrainer dehors et de louper les paniers à cause des rafales de vent (enfin, c’est ce qu’ils disent). Le championnat doit reprendre courant novembre à huit clos mais avec l’augmentation des cas de Covid, cela semble compromis. »
Racontez-nous un peu vos balades réunionnaises, alors que c’est bientôt l’été chez vous ?
« L’été arrive et les températures commencent à grimper (27°C ce matin à 8h en bord de mer). Tous les dimanches, nous essayons de programmer une randonnée plus ou moins difficile suivant notre état de fatigue. Pendant les vacances de la Toussaint, nous avons organisé une randonnée sur 2 jours dans le cirque de Mafate (seul cirque qui n’est pas accessible en voiture) avec nuit en gîte dans l’îlet de Marla (plus de 20 kms de marche avec 1300 m de dénivelé positif). Nous avions quelques courbatures le lendemain 😊 mais les différents paysages rencontrés sont une récompense inégalable. »
Merci pour ces réponses, on se retrouve le mois prochain pour une prochaine interview.