
VINEUIL SPORTS BASKET





5EME INTERVIEW


🎙
â˜€ïžđŸŒŽ Cacheux Story đŸŒŽâ˜€ïž
Une fois par mois, nous allons Ă  la rencontre de la famille Cacheux, qui Ă©tait extrĂȘmement impliquĂ©e dans la vie du club ces derniĂšres annĂ©es et qui a dĂ©cidĂ© de tenter l’aventure de la vie sur l’üle de la RĂ©union. CinquiĂšme opus de notre « Cacheux Story ».
Salut Ă  tous, on vous a quittĂ©s le mois dernier en Ă©tant en grandes vacances d’étĂ© austral. C’est toujours le cas et quelles sont vos activitĂ©s ?
« Les grandes vacances d’étĂ© austral sont maintenant terminĂ©es et les enfants ont repris le chemin de l’école depuis 3 semaines. Les prochaines vacances seront pour le mois de mars. Notre activitĂ© principale reste la randonnĂ©e mais nous avons aussi essayĂ© les sports phares de l’üle comme le parapente, le canyoning ou la plongĂ©e. Nous aimons bien Ă©galement contempler les couchers de soleil ou faire du snorkeling quand il n’y a pas de requin ! Mais deux requins juvĂ©niles ont Ă©tĂ© aperçus dans le lagon de St Pierre et ont provoquĂ©s provisoirement la fermeture de la plage. »
Au niveau sanitaire, on parle beaucoup du variant sud-africain, notamment Ă  Mayotte. Qu’en est-il Ă  la RĂ©union ?
« Quelques cas de variant sud-africains, brĂ©siliens et anglais ont Ă©tĂ© dĂ©tectĂ©s Ă  la RĂ©union donc le prĂ©fet a renforcĂ© les mesures avec les 2m de distance et le port du masque obligatoire Ă  partir de 6 ans dans les Ă©coles. Il faut maintenant un motif impĂ©rieux pour arriver ou sortir de l’üle, avec un test nĂ©gatif bien sĂ»r. Un couvre-feu Ă  22h vient d’ĂȘtre mis en place dans plusieurs villes de l’üle mais les taux continuent de grimper. Pour les mahorais, la situation est plus compliquĂ©e puisqu’ils viennent d’ĂȘtre confinĂ©s pour 3 semaines. »
CĂŽtĂ© basket, les compĂ©titions amateurs risque d’ĂȘtre dĂ©finitivement arrĂȘtĂ©es en mĂ©tropole. Est-ce la mĂȘme chose chez vous ? Et est-ce que vous pouvez quand-mĂȘme vous entraĂźner ?
« Les garçons continuent de s’entrainer 2 Ă  3 fois par semaine et la compĂ©tition a repris fin janvier. Les matchs se jouent toujours Ă  huit clos. MaĂ«line vient Ă©galement de se remettre au basket. »
Allez, une petite anecdote à nous raconter sur votre expérience réunionnaise ?
« Ce n’est pas toujours facile de comprendre le crĂ©ole donc serez-vous capable de comprendre ces expressions ?
- Komen I lé ?
- Allons bat karré
- Koi fé
- Mi lé en lÚr
- Faire une double semelle. »
Merci pour ces réponses, on se retrouve le mois prochain pour une autre interview
 




4EME INTERVIEW CACHEUX STORY


🌮 Cacheux Story đŸŒŽâ˜€ïž
Une fois par mois, nous allons Ă  la rencontre de la famille Cacheux, qui Ă©tait extrĂȘmement impliquĂ©e dans la vie du club ces derniĂšres annĂ©es et qui a dĂ©cidĂ© de tenter l’aventure de la vie sur l’üle de la RĂ©union. QuatriĂšme opus de notre "Cacheux Story".
Salut Ă  tous, on vous souhaite tout d’abord une belle annĂ©e 2021. Comment avez-vous vĂ©cu ses fĂȘtes sous le soleil rĂ©unionnais
 mais Ă©galement loin de vos proches ?
« Tout d’abord, nous adressons tous nos meilleurs vƓux aux basketteurs vinoliens et Ă  tous les supporters. Nous avons donc passĂ© nos premiĂšres fĂȘtes de fin d’annĂ©e sous le soleil rĂ©unionnais et c’est plutĂŽt bizarre de voir le PĂšre NoĂ«l arriver en short, dĂ©bardeur et savates 😊. En fait, nous n’avions pas vraiment l’impression d’ĂȘtre Ă  la pĂ©riode de NoĂ«l car il fait trĂšs chaud (30°C). L’ambiance de NoĂ«l est diffĂ©rente ici et les rĂ©unionnais ont l’habitude de se retrouver sur les plages en "privatisant" une partie du sable. Malheureusement, avec la COVID, l’accĂšs aux plages et les pique-niques Ă©taient interdits donc chacun a fĂȘtĂ© NoĂ«l chez soi avec sa famille et ses amis. Le plus impressionnant Ă©tait la multitude de feux d’artifice tirĂ©s par les particuliers Ă  NoĂ«l et au rĂ©veillon du nouvel an. Le plus dur, effectivement, a Ă©tĂ© de ne pas pouvoir partager ces fĂȘtes avec notre famille et amis mais cette annĂ©e 2020, bien compliquĂ©e, a de toute façon chamboulĂ© les fĂȘtes pour tout le monde
 »
Couvre-feu, confinement, attestation dĂ©rogatoire de dĂ©placement
 ça vous parle ?
« C’est quoi ça ? 😊 Nous ne connaissons ni confinement ni attestation dĂ©rogatoire
 enfin pour le moment ! Nous avons juste goutĂ© Ă  un petit couvre-feu entre 1h et 6h pour la St Sylvestre, qui a d’ailleurs Ă©tĂ© annoncĂ© Ă  la derniĂšre minute
 mais cela ne nous a pas empĂȘchĂ© de le fĂȘter avec nos amis. Nous avons mĂȘme reçu notre premiĂšre visite d’amis mĂ©tropolitains (Merci CĂ©line et LoĂŻc : joueur incontournable de l’équipe loisirs 😊) »
Niveau basket, la situation chez vous est Ă©galement diffĂ©rente qu’en mĂ©tropole. La saison se dĂ©roule encore Ă  un peu prĂšs normalement ? Les compĂ©titions continuent ?
« Oui la situation est diffĂ©rente mais pour le moment, le basket est en stand-by car ce sont les grandes vacances de l’étĂ© austral pour 5 semaines. Les entrainements et compĂ©titions reprendront la semaine du 25 janvier. Les garçons ont participĂ© Ă  un stage de basket cette semaine avec leur club. »
AprĂšs ces quelques mois loin de mĂ©tropole, vous arrivez Ă  vous projeter sur l’annĂ©e qui dĂ©bute ?
« Cela fait maintenant 6 mois que nous sommes arrivĂ©s sur l’üle, nous nous y sentons bien, les enfants ont pris leurs marques mais nous ne faisons pas forcĂ©ment de projets Ă  long terme. Dans le contexte actuel, c’est de toute façon difficile de se projeter donc nous profitons jour aprĂšs jour des beautĂ©s de cette Ăźle et de son cadre de vie agrĂ©able. »
Merci pour ces réponses, on se retrouve le mois prochain pour une autre interview.
 




troisieme interview


Cacheux Story đŸŒŽâ˜€ïž
Une fois par mois, nous allons Ă  la rencontre de la famille Cacheux, qui Ă©tait extrĂȘmement impliquĂ©e dans la vie du club ces derniĂšres annĂ©es et qui a dĂ©cidĂ© de tenter l’aventure de la vie sur l’üle de la RĂ©union. TroisiĂšme opus de notre "Cacheux Story".
Salut à tous, on vous a laissé le mois dernier encore déconfinés alors que nous étions tous au chaud à la maison en métropole. Comment la situation a évolué depuis un mois ?
« Pas d’évolution pour le moment, toujours pas confinĂ©s et cela nous va trĂšs bien. Il y a juste une interdiction supplĂ©mentaire : pas de pique-nique. C’est pourtant une tradition ici et tous les dimanches, les kiosques "table de pique-nique abritĂ©e avec barbecue" sont rĂ©servĂ©s de bonne heure le matin pour le pique-nique familial dominical. »
C’est bientĂŽt l’étĂ© chez vous. Allez, faites-nous rĂȘver, racontez-nous encore vos excursions rĂ©unionnaises, dans des dĂ©cors de carte postale ?
« Nous continuons les randos pour dĂ©couvrir tous les recoins de cette belle Ăźle mais il commence Ă  faire bien chaud et on cherche plutĂŽt l’ombre et les bassins pour se baigner ! Nous profitons Ă©galement des trĂšs beaux couchers de soleil sur la plage et des baignades dans un lagon Ă  26°C 😊 ! »
Niveau basket, les entraßnements avaient repris. La compétition aussi ?
« Oui, la compĂ©tition a maintenant repris et les garçons ont jouĂ© leur 3Ăšme match ce week-end. Le niveau est trĂšs hĂ©tĂ©rogĂšne suivant les Ă©quipes et il fait trĂšs chaud dans les gymnases ! LĂ©o a signĂ© sa premiĂšre victoire en rĂ©gion tandis que Nolan reste invaincu 
 en dĂ©partemental. »
Vous avez peut-ĂȘtre un message Ă  faire passer aux basketteurs vinoliens ?
« Courage, le basket va bientĂŽt reprendre 
 vous pourrez retrouver vos coachs vinoliens prĂ©fĂ©rĂ©s et votre club favori. Continuez Ă  vous maintenir en forme en attendant 
 Si cela vous manque vraiment trop, venez faire un petit sĂ©jour Ă  la RĂ©union. » 😊
Merci pour ces rĂ©ponses, on se retrouve en dĂ©but d’annĂ©e prochaine pour une autre interview.
 




deuxiĂšme interview


â˜€ïžđŸŒŽ Cacheux Story đŸŒŽâ˜€ïž
Une fois par mois, nous allons Ă  la rencontre de la famille Cacheux, qui Ă©tait extrĂȘmement impliquĂ©e dans la vie du club ces derniĂšres annĂ©es et qui a dĂ©cidĂ© de tenter l’aventure de la vie sur l’üle de la RĂ©union. DeuxiĂšme opus dans notre sĂ©rie.
Coucou à toute la famille. Alors racontez-nous comment se passe la vie à la Réunion, alors que nous sommes confinés en métropole ?
« Nous avons maintenant pris nos repĂšres et tout se passe bien. Nous avons la chance de ne pas ĂȘtre confinĂ©s Ă  la RĂ©union, enfin pour le moment
 donc nous essayons de sortir au maximum car nous mesurons la chance que nous avons de pouvoir encore nous dĂ©placer le week-end. La vie sociale est Ă©galement bouleversĂ©e sur l'Ăźle par la Covid (regroupement maximum de 6 personnes) donc nous profitons de nos week-ends pour arpenter tous les beaux chemins rĂ©unionnais. »
Le basket n’avait toujours pas repris chez vous en octobre, c’est toujours le cas ?
« Les entrainements ont repris la premiĂšres semaine des vacances donc les garçons sont contents mais les effectifs sont plutĂŽt rĂ©duits (entrainement Ă  6 ou 7 pour l'instant). L’intensitĂ© des entrainements est moins importante qu’à Vineuil (Ben leur manque 😊). Ils goĂ»tent Ă©galement au plaisir de s’entrainer dehors et de louper les paniers Ă  cause des rafales de vent (enfin, c’est ce qu’ils disent). Le championnat doit reprendre courant novembre Ă  huit clos mais avec l’augmentation des cas de Covid, cela semble compromis. »
Racontez-nous un peu vos balades rĂ©unionnaises, alors que c’est bientĂŽt l’étĂ© chez vous ?
« L’étĂ© arrive et les tempĂ©ratures commencent Ă  grimper (27°C ce matin Ă  8h en bord de mer). Tous les dimanches, nous essayons de programmer une randonnĂ©e plus ou moins difficile suivant notre Ă©tat de fatigue. Pendant les vacances de la Toussaint, nous avons organisĂ© une randonnĂ©e sur 2 jours dans le cirque de Mafate (seul cirque qui n’est pas accessible en voiture) avec nuit en gĂźte dans l’ület de Marla (plus de 20 kms de marche avec 1300 m de dĂ©nivelĂ© positif). Nous avions quelques courbatures le lendemain 😊 mais les diffĂ©rents paysages rencontrĂ©s sont une rĂ©compense inĂ©galable. »
Merci pour ces réponses, on se retrouve le mois prochain pour une prochaine interview.
 




premiĂšre interview


â˜€ïžđŸŒŽ Cacheux Story đŸŒŽâ˜€ïž
Une fois par mois, nous irons Ă  la rencontre de la famille Cacheux, qui Ă©tait extrĂȘmement impliquĂ©e dans la vie du club ces derniĂšres annĂ©es et qui a dĂ©cidĂ© de tenter l’aventure de la vie sur l’üle de la RĂ©union.
Salut Ă  tout les 5, on espĂšre que tout va bien pour vous. Pouvez-vous nous raconter votre installation Ă  la RĂ©union ?
« Cela fait maintenant 3 mois que nous avons dĂ©barquĂ© sur l’üle et nous commençons Ă  prendre nos marques. La plus grande difficultĂ©, Ă  notre arrivĂ©e, a Ă©tĂ© de trouver une maison Ă  louer. DĂšs notre dĂ©part de mĂ©tropole, nous avions trouvĂ© une maison meublĂ©e pour un mois seulement, le temps que nos affaires arrivent avec le container (encore merci aux dĂ©mĂ©nageurs qui nous ont aidĂ© Ă  le charger
 aucune casse Ă  l’arrivĂ©e 😊). Nous avons finalement trouvĂ© une maison et pu faire l’inscription des enfants dans leur Ă©cole respective (le jeudi et le vendredi juste avant la rentrĂ©e
 on Ă©tait large 😊). Les enfants ont donc repris le chemin de l’école mi-aoĂ»t. Ce fut un peu compliquĂ© au dĂ©part, le temps de se faire de nouveaux amis et surtout de s’habituer aux rĂšgles locales (tenue correcte exigĂ©e en short et savates toute l’annĂ©e). Nous avons maintenant un emploi du temps assez rĂ©gulier de semaine en semaine. La seule diffĂ©rence rĂ©side dans le fait que nous cĂŽtoyons ocĂ©an et montagne tous les jours sous le soleil indien et que nous avons l’impression d’ĂȘtre en vacances tous les vendredis soirs 😊. »
Niveau basket, comment ça se passe ?
« C’est un peu plus compliquĂ© au grand dĂ©sespoir des garçons... La Covid 19 Ă©tant passĂ©e par lĂ , les sports collectifs sont toujours au point mort sur l’üle donc les gars n’ont pas pu reprendre l’entrainement et nous n’avons pas encore pu nous investir dans notre nouveau club. Le club est choisi (St Pierre Basket Ball), les inscriptions sont faites. Nous attendons donc le top dĂ©part. En compensation, les garçons foulent les playgrounds pour ne pas perdre la main et goutent au basket rĂ©unionnais. Nos week-ends restent cependant bien chargĂ©s avec des randonnĂ©es magnifiques dans toute l’üle. »
« Sinon, nous continuons Ă  suivre les rĂ©sultats de notre club prĂ©fĂ©rĂ© et nous ne manquons pas de trinquer (sans la tireuse 😉) pour chaque victoire de l’équipe premiĂšre mĂȘme lorsque nous sommes au milieu du cirque de Cilaos (voir photo). »
« Bonjour Créole à tous les basketteurs du VSB. »
Merci pour ces réponses, on se retrouve le mois prochain pour une deuxiÚme interview.