VINEUIL SPORTS BASKET

Prochain match de la NM3

Déplacement à Fondettes
Le 23.1.2021 à 20h00

Il reste :
54
:
12
:
08
:
30
 
jours
 
heures
 
minutes
 
secondes
 

Les news du club

CONFINEMENT
Suspension de nos activités ❌ Suite à l'allocution du Président de la République et la mise en place du confinement à partir de ce vendredi 30 octobre, nous sommes malheureusement contraints de suspendre toutes les activités du club (entraînements et compétition) dès demain jusqu'à nouvel ordre. Elles reprendront dès que les conditions sanitaires le permettront. Les entraînements prévus ce jeudi 29/10 sont maintenus. Nous vous tiendrons informés quant à la repri...
 

interview dans la nr de guillaume dubois

Guillaume Dubois reste sceptique quant à la possibilité de mener les championnats à leurs termes s’ils doivent être comprimés entre le 13 février et le 26 juin.

La FFBB a communiqué les premières dates de reprises des différents championnats nationaux et territoriaux. Les compétitions pourraient reprendre le week-end des 12 et 13 février.
Suite à l’allocution du président de la République ce mardi 24 novembre précisant la reprise des activités extrascolaires à compter du 28 novembre en plein air puis le 15 décembre en salle, et enfin la réouverture des salles de sport le 20 janvier pour les seniors, le bureau fédéral de la FFBB a pris un certain nombre de décisions concernant la suite des championnats nationaux et territoriaux.
Si les matchs de LFB, LF2 et N1M vont pouvoir reprendre dès à présent, étant considérés comme des divisions professionnelles ou semi-professionnelles, les championnats de N2M, N3M, N1F, N2F, N3F ainsi que toutes les divisions régionales et départementales devront attendre le week-end du 13 février, soit trois semaines après la réouverture des salles le 20 janvier, ce qui laissera trois week-ends aux clubs pour disputer des matchs en retard ou avancer des rencontres s’ils se mettent d’accord.
Par ailleurs, le comité directeur fédéral procédera le 11 décembre aux votes de nouvelles dispositions concernant les reports des dates butoirs des championnats au plus tard le week-end du 26 juin 2021.
En charge de la mise en place des compétitions régionales de la ligue du Centre-Val de Loire et du comité départemental de Loir-et-Cher, le Vinolien Guillaume Dubois ne cache pas son scepticisme quant à cette ultime information du bureau fédéral de la FFBB. « Nous nous trouvons dans le milieu amateur, précise-t-il. Il est très difficile de faire jouer les équipes pendant les vacances ou des week-ends un peu sacrés comme Pâques. Entre le 13 février et le 26 juin, cela laisse donc 20 week-ends en imaginant que l’on joue tous les week-ends. Prenons le cas de la N3M où évoluent l’ADA Blois et Vineuil. Sachant que le championnat s’est arrêté à la 5e journée, il reste donc 15 journées. Mais seulement trois des douze équipes de la poule sont à jour, d’autres n’ont joué que trois matchs (Tours, Ormes, Fondettes). L’ADA et Vineuil en ont joué quatre. Ce qui laisse donc à certaines équipes 17 matchs à jouer ! Ça me paraît très ambitieux. Je ne me vois pas dire aux équipes régionales qu’elles n’auront plus de week-ends libres jusqu’à la fin du mois de juin ! »
La FFBB prévoit donc trois week-ends avant le 13 février pour permettre aux équipes qui le peuvent de jouer leurs rencontres en retard à partir du week-end des 23 et 24 janvier. « Là aussi, cela semble compliqué sachant que cela ne laisserait que deux ou trois jours d’entraînement seulement avant de reprendre la compétition, les salles ne rouvrant que le 20 janvier. Cela me paraît très peu alors que l’on n’aura pas joué pendant plusieurs mois… »
« Il faudra toujours garder en tête la cohérence et l’équité »En l’état des informations dont il dispose, Guillaume Dubois ne voit pour l’heure que deux choix possibles, « soit on adapte les compétitions par rapport au calendrier qui sera trop serré, soit on joue le maximum de matchs d’ici le 26 juin et voit ce qui se passe. » Quoi qu’il en soit, les ligues et comités ont jusqu’au 31 décembre pour, si besoin, imaginer puis faire valider d’éventuelles nouvelles formules. « Après, on n’a plus le droit d’y toucher. Il s’agit de se prémunir d’éventuels recours des clubs qui seraient lésés dans le cadre d’une modification de formule. Mais dans tous les cas, il faudra toujours garder en tête la cohérence et l’équité. Quoi qu’on fasse. C’est pour ça qu’avant de prendre quelque décision que ce soit, on va déjà attendre ce que la fédé va nous dire. Après, on déclinera au niveau territorial. »
 

inscriptions saison 2020-2021

Téléchargez le dossier d'inscription ainsi que le certificat médical pour la saison 2020-2021.

Les dossiers d'inscription (fiche de renseignement, autorisation parentale et prise de vue, règlement intérieur) accompagné du règlement de la cotisation doivent être rapportés au bureau du club au gymnase Marcel Carné.

Pour les premières inscriptions, merci d'envoyer un mail à vineuil.basket@gmail.com en indiquant votre nom, prénom et date et naissance, pour que vous puissiez recevoir le lien d'inscription en ligne.
Télécharger tout
 

© VINEUIL SPORTS BASKET - 33, rue des Mangottes - 41350 VINEUIL | Téléphone : 06 83 95 35 34

interview de ugo caetano

L'interview de la semaine 🎤
Nous rencontrons cette semaine Ugo Caetano, 18 ans et joueur de la PNM et de la NM3. Il est arrivé au club cet été.
Salut Ugo, raconte-nous ton parcours au club, depuis quand es-tu chez nous ?
« Salut à tous, je suis arrivé au club à l’intersaison, ça fait seulement quelques semaines ! J’ai commencé le basket en poussins à l’ADA et j’y ai joué jusqu’à l’année dernière. J’ai évolué au niveau régional dans toutes les catégories jeunes. J’ai également eu la chance d’intégrer le Centre de Formation pendant 2 ans avant de m’engager ici à Vineuil. »
Sinon, tu fais quoi dans la vie ?
« Je suis actuellement en terminale STMG au lycée Dessaignes à Blois. J’envisage de faire un BTS NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client) ou MCO (Management Commerce), pourquoi pas en alternance si j’arrive à trouver un patron malgré la crise actuelle. Ce sont des BTS qui sont en lien avec le commerce et la relation avec le client. Je peux envisager par la suite de devenir agent immobilier, c’est mon projet pour le moment même si je ne ferme pas la porte à d’autres métiers. »
As-tu d'autres passe-temps que le basket ?
« Mis à part le basket qui me prend beaucoup de temps dans ma vie, j’aime bien sortir avec mes amis et passer du temps en famille. »
Ton meilleur souvenir au VSB, ou une anecdote à nous raconter ?
« Vu ma courte expérience au club, j’ai malgré tout un meilleur souvenir, c’est la très grosse victoire avec la N3 contre Chambretaud juste avant le confinement.
J’ai aussi une anecdote : il y a quelques années, Chris Atepou était mon surveillant au collège, il me mettait d’ailleurs beaucoup de mots dans le carnet pour bavardage (rires) et aujourd’hui, nous sommes coéquipiers. Comme quoi le temps passe vite ! »
Quels sont tes objectifs pour cette saison et pour l'avenir ?
« Tout d’abord, d’un point de vue collectif avec la N3, j’aimerais que l’on termine dans le haut du classement : pourquoi pas un top 3 ou un top 5, avec des victoires contre l'ADA en prime 😉. En PNM, nous sommes une équipe très jeune avec beaucoup de potentiel, c’est pourquoi je ne vise pas seulement le maintien mais le milieu de tableau. Personnellement, j’aimerais tout d’abord intégrer l’équipe N3 à plein temps et pourquoi pas un jour jouer à un niveau supérieur. Mais cela passera par de la détermination, de la discipline et du travail. »
Questions/réponses brèves
- Un animal : « Un tigre. »
- Une boisson : « Le Sumol ananas bien évidemment, la meilleure boisson au monde suivi du sirop de grenadine. »
- Une ville : « Je dirais Blois car c’est ici que j’ai grandi et j’ai une partie de ma famille et des amis. »
- Une célébrité : « CR7 le meilleur joueur du monde bien évidemment. »
- Un super pouvoir : « Lire dans les pensées des autres. »
- Une chanson : « J’écoute beaucoup de musique alors c’est difficile de n’en choisir qu’une seule mais je dirais Anissa de Wejdene (dédicace à mon coéquipier Kélian Boistard 😂) qui est pour moi actuellement la meilleure chanteuse française avec Marwa Loud et Imen Es. »
Et maintenant, à qui tu souhaites passer le relais pour la prochaine interview ?
« La jeune maman Laura Lebreton. »
Merci à Ugo pour sa disponibilité, qui nous permet de mieux connaître notre nouveau joueur. A mercredi prochain pour une prochaine interview.
L’image contient peut-être : 1 personne, texte 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour l’interview de notre deuxième sponsor, nous avons choisi Ruet Élagage, dont 3 de leurs enfants jouent au club (Simon en N3, Vivien et Nino en Pnm). Merci à eux d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.
1. Pouvez vous nous présenter l’entreprise
Joël RUET est artisan élagueur. Il a créé son entreprise il y a 25 ans.
Aujourd’hui l’équipe se compose de 3 salariés élagueurs (dont Simon) et de moi-même salariée, chargée de l’administratif.
L’entreprise RUET Élagage est spécialisée dans l’élagage et l’abattage d’arbres de petite, moyenne et grande hauteur ainsi que dans la mise en forme de haies et d’arbres fruitiers.
Nous sommes également qualifiés dans la réalisation de travaux dangereux comme la suppression d’arbres morts ou en mortalité, et le travail en environnement difficile (proximité avec les bâtiments, clôtures, terrasses…), afin d’assurer la sécurité.
Nous réalisons des travaux paysagers dans le respect de l’environnement : nous utilisons de l’huile biologique pour les chaînes de nos tronçonneuses afin de limiter leur impact écologique.
Nous intervenons sur tout le département et départements limitrophes. Nous travaillons pour les particuliers et collectivités.
2. Pourquoi être sponsor du VSB ?
Trois de nos enfants ont intégré le VSB depuis quelques années.
Nous avions envie d’apporter notre soutien au club où nous apprécions l’ambiance et les personnes qui s’en occupent.

3. Depuis combien de temps êtes-vous sponsor de Vineuil ?
C’est la 3ème année.
Nous avons débuté par un soutien financier avec panneau publicitaire dans la salle et depuis 2 ans nous participons au financement des maillots.
Nous sommes présents aux matchs de NM3 et PRM
 

Interview de benoit andre

'ex du mois 🏀
Deuxième interview d’un ancien licencié ayant marqué l’histoire du club, on vous propose de prendre des nouvelles de Benoit André, formé chez nous avant de partir jouer à plus haut niveau et de revenir terminer sa carrière sous nos couleurs jusqu’en Nationale 3. Interview.
Salut Benzo, tout d’abord peux-tu nous résumer ton passage sous nos couleurs ?
« J’ai commencé le basket assez tardivement, à 14 ans, à Vineuil. J’ai donc joué en minimes puis cadets ici. J’ai intégré l’équipe première en Régionale 2 à l’époque, sous la direction de Zoran Durdevic. En 2001, je suis parti aux Aubrais, puis l’année suivante à Chartres où je suis resté pendant 6 ans, toujours avec Zoran, en Nationale 3. Après une année sabbatique, j’ai fait mon retour à Vineuil en 2009, en Prénationale, la même année que l’arrivée de Christophe Ivars au coaching. On a fait 3 saisons en PNM avec l’accession en N3 en 2013. Puis j’ai terminé avec 2 saisons en N3 avant de ranger les baskets en 2015. »
Cite-nous quelques personnes qui ont marqué ton passage à Vineuil ?
« Je peux en citer plusieurs, déjà la rencontre avec Zoran Durdevic en 1998, un coach qui m’a appris à repousser mes limites à une époque où je ne me voyais pas jouer plus haut que le niveau de Vineuil (R2). Je l’ai suivi ensuite à Chartres, c’est un coach qui a marqué ma carrière de basketteur.
Je veux aussi parler de Nicolas Corbé qui a fait un petit passage à Vineuil un an avant l’arrivée de Zoran et qui avait vu en moi un potentiel. Il m'avait ouvert une porte vers le centre de formation de Roanne mais un accident à cette période m'a empêché d’y aller. Finalement, j’ai connu coach Zoran.
Toujours avant de quitter Vineuil la première fois, comment ne pas parler des gars tels que Pierre Larnicol ou Didier Got, des joueurs emblématiques pour nous les jeunes, qui m’ont apporté une autre vision du jeu. Je ne vous parle pas de la vie en dehors du terrain, mes premières chouilles avec des "padrés" qui vous apprennent une certaine part de la vie, à prendre du caractère et à respecter ses pairs.
Enfin, je finirai par citer 2 anciens coéquipiers qui sont aujourd'hui des amis proches, Aurélien Momy, ma petite taigne sur le terrain avec un cœur énorme en dehors et Youssef Hadak, avec qui, un an avant sa venue, il y avait eu baston dans le vestiaire avec son ancien club, qui l'eut cru ? »
As-tu un souvenir, ou une anecdote, à nous raconter, en rapport avec le club ?
« Je me souviens du premier entraînement de Zoran, nous étions entre 20 et 30 joueurs à son arrivée, certainement l'engouement de découvrir un nouveau coach qui vient en plus d'une grande nation du basket… tout ça pour finir à 8 quelques semaines plus tard. La difficulté des entraînements, le "jouer pour gagner et s'améliorer" plutôt que le "jouer juste pour le plaisir d'avoir un ballon entre les mains", la recherche de dépassement de limite avait fait sa sélection naturelle entre les joueurs.
Sinon, mon plus beau souvenir est d'avoir réussi à monter en N3 à mon retour, Vineuil a mis tout ce qu’il faut pour y arriver, du bureau aux joueurs en passant par le coach Christophe Ivars qui a su mener ses troupes, bien sûr tout n'est pas tout le temps rose dans une équipe, c'est la complexité et à la fois la beauté de la réussite. »
Aujourd’hui, est-ce que tu joues encore au basket ?
« Je n’ai jamais repris après mon arrêt à la fin de la saison 2014-2015. Depuis, j’ai agrandi ma famille avec 3 beaux garçons (Nohann que j'avais déjà à l'époque qui a 12 ans aujourd'hui, Liam qui a 3 ans et Tao qui a un an et demi). Je n’avais plus trop envie de jouer, même si parfois ça me manque. L’an dernier, on m’a proposé de reprendre en départ’ à Vineuil avec une équipe d’anciens mais je n’avais pas vraiment le temps et puis le projet n’a pas abouti. »
Sinon, que fais-tu dans la vie ?
« Aujourd'hui, je suis aide-soignant à l'hôpital de Blois en psychiatrie, et croyez-moi j'occupe bien mon temps sans le basket ! »
Est-ce que tu suis encore l’actualité du VSB ?
« Bien sûr ! Je ne m'y déplace pas souvent mais je ne manque pas regarder les classements, les résumés, qui de mes anciens gars a brillé, les marqueurs… »
Merci à toi d’avoir pris le temps de nous donner quelques nouvelles. On espère qu’on pourra te recroiser à Marcel Carné, tu seras toujours le bienvenu chez toi.